La pratique

Le Naginata est une escrime japonaise, un art martial japonais à part entière, qui enseigne le maniement de la Naginata. La discipline trouve son origine vers le IXème siècle. Coups, parades, balayages, chassés et autres mouvements permettent de nombreuses actions efficaces.

Le Naginata se pratique sur un plancher en bois, pieds nus. La pratique est compatible avec une démarche Sport Santé.

L’arme étant peu connue, il existe peu de références antérieures. Tous les pratiquants sont égaux lors de l’apprentissage, quels que que soient l’âge, le sexe, la taille ou le poids. Dans tous les cas, le premier apprentissage consiste à assimiler que la naginata est une arme blanche et non un bâton.

Le principe est d’aller frapper avec la lame de la naginata une des parties de l’armure : MEN, KOTE, DO, TSUKI, SUNE, en respectant la même règle « d’unité » que pour le Kendo.

Les frappes fondamentales portent le même nom que les protections :

  • Coup à la tête : MEN
  • Coup à l’avant bras le plus avancé : KOTE
  • Coup au flanc : DO
  • Coup aux jambes : SUNE
  • Coup à la gorge : TSUKI, un coup d’estoc de la pointe de l’arme.

Le port de l’armure intervient lorsque le pratiquant maîtrise suffisamment les techniques de base. Il est facultatif : il est tout à fait possible d’envisager une pratique régulière et avancée sans jamais porter l’armure.

Publicités
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close